• SIBILLE L'Escarbille qui retourne au foyer

    Ce conte dure de 7 à 9 scintillations .

    Comme les étoiles filantes traversent le ciel ,notre petite étincelle retourne au foyer en 
    remontant les siècles et les millénaires .

    Je vois les Egyptiens qui devinent dans leur zodiaque,à coté d'Isis un homme un peu lourdaud.Sa 
    tête est surmontée d'un croissant de lune et il tient une hampe .En haut se dresse une vache ,à 
    son tour surmontée d'un épervier .Ils disent c'est le bouvier d'Isis .

    A la même époque ou presque ,les druides Celtes voyaient dans la Grande Ourse le char des 
    âmes transportées dans l'au delà.Le bouvier guidait de son aiguillon les boeufs du char .
    Dans les étoiles,les boeufs,on ne les voit pas ,car ils sont accessoires ,mais on voit bien le 
    Bouvier dont l'auguillon se termine par une étoile brillante ;Arcturus,la perle .
    C'est vers cette étoile que je me dirige .J'ai jailli d'un foyer pyrénéen pauvre lorsque le 
    maître,accablé par la mort de la maitresse ,a renversé son chenet selon la tradition ,mais d'un 
    geste trop brutal.J'escorte l'âme de ma maîtresse Esclarmonde.Toutes deux nous appelons et 
    nous invoquons le Bouvier pour qu'il nous protège de la Grande Ourse et nous permette d'orner 
    la Couronne Boréale,attribut de Notre Dame .

    Or,il y a deux tremplins tout en haut des montagnes qui aident au passage ;Montségur dans les 
    Pyrénées et Cornillon dans les Alpes .Le tracé de leurs murailles et leur orientation évoquent 
    cette constellation du Bouvier .
    Ces deux châteaux nous indiquent ,eux qui semblent ne pas bouger ,l'orientation de ce qui 
    semble bouger ,comme le soleil .La proue à est à l'est et la poupe est à l'Ouest .Le tillac,la tour 
    la plus haute ,est à l'Ouest et de là on peut bien observer le soleil levant et le ciel étoilé .Les 
    secrets des druides sont perdus et il ne reste plus qu'un étang appelé désormais étangs des 
    truites .Toutefois,dans la mémoire ds pauvres paysans subsiste le chant du bouvier,incantation 
    et lamentation sur la mort de Joana sa femme .Le chant est en langue d'Oc,et en voici sa 
    traduction ;
    "Quand le bouvier revient du labour (bi)
    Il plante son aiguillon
    A-E-I-O-U !
    ...
    Quand je serai morte ,enterrez moi (bis)
    Au plus profond de la cave
    A-E-I-O-U !
    Au plus profond de la cave."

    Cette "cave" renvoie en fait et discrètement à l'excavation où furent enterrés les martyrs de 
    Montségur .Pour tous les gens du village ,le lieu-dit La Cabo est un pré presque plat ,tout 
    proche du grand parking d'où vous montez au château .

    Le refrain lancinant A-E-I-O-U ! nous semble très bizarre et mystérieux .Cette mélopée de 
    voyelles renvoie-t-elle à autre chose ? mais à quoi ?Dans le monde latin dont nous venons,Janus 
    était le maître de la constellation du Bouvier ;d'une main il tient les clés et de l'autre la faux,car 
    il contrôle les portes du ciel et les passages du temps .A l'origine,A-E-I-O-U était peut être une 
    invocation à Janus pour faciliter le passage des âmes .On pensait alors qu'il n'est pas facile de 
    trépasser,le risque étant d'être réincarné si on n'est pas assez parfaits pour rejoindre le ciel 
    .Chez les Cathares on a droit à 9 réincarnations;en cas d'échec final ,on est damné pour 
    l'éternité .

    J'aperçois,à gauche du Bouvier,la couronne du Nord à laquelle renvoie un des passages les plus 
    forts de la Chanson de la croisade;
    "Si...pour massacrer les femmes et tuer les enfants,si pour voler les terres et tout incendier,on 
    peut dans ce siècle conquérir Jésus Christ,il doit porter couronne et au ciel resplendir;Le loup 
    est mort!Montfort est mort!"

    Ainsi l'affreux chef de la croisade est mort d'une pierre tirée des remparts de Toulouse.Son âme 
    doit trépasser.Montera-t-elle dans le char des âmes damnées?Ou trônera-t-elle avec la Couronne 
    à côté du Bouvier et de la Vierge à l'Epi?Certes non!

    Avec Bruyères et Levis ,ses voisins ,ce Montfort ,triste sire du plat pays francilien, est choisi 
    comme chef militaire de la croisade car aucun comte ou duc ne veut commander pareille 
    opération de pillage et d'extermination sur des terres chrétiennes.En vain,l'évêque de Béziers 
    implore leur clémence.Il avait ouvert les portes de sa cathédrale pour protéger la population qui 
    se réfugieait dans ce lieu sacré .
    Hélas la pratique des croisés était comme la devise du légat du Pape;"Tuez -les tous! Dieu 
    reconnaîtra les siens!"
    Face à tant de barbarie ,le bon sire du Barroux,Ricaud de Caromb et Pons de St Just 
    ,d'Aubignan,lutteront avec Raymond VI et son fils pour défendre le Midi .
    Malheureusement le Nord s'est croisé plus pour gagner des terres et occuper des villes que pour 
    obéir au Pape et au roi de France et il triomphe .Le Midi perd 
    Avignon,Beaucaire,Tarascon,Béziers et Carcassonne de Trencavel ,Toulouse et enfin Montségur 
    et Quéribus ! Ensuite le Pape fera brûler après les hérétiques condamnés par l'Inquisition tous 
    les évangiles et rituels en langue d'Oc.On ne connaît qu'un survivant en latin et en langue d'Oc 
    presque complet .Et combien de poèmes et de chansons furent ainsi réduits en cendres ?

    Tout comme Sibille suit Esclarmonde ,les bonshommes ou bons chrétiens allaient par paires ;un 
    Parfait et son apprenti ou adjoint (socius).
    Vêtus de noir,puis trop repérables par cette couleur ,ils portaient vers la fin du bleu foncé ,et 
    enfin un vêtement ordinaire ,mais toujours une corde tressée en guise de ceinture ;alors que 
    ceux qui les interrogeaient et les faisaient torturer ,les Dominicains ,étaient vétus de blanc .
    Celà prouve bien à tous qu'ici bas tout est faussé;le monde sur terre est l'envers du Paradis .
    Combien de fois ,immobiles et retenant leur souffle ,les deux bons chrétiens attendirent les 
    premiers rayons de soleil et crurent voir surgir la Colombe du Saint Esprit qui emporterait leur 
    âme au ciel ,alors que le corps retournerait à la poussière ? Je les entends encore prier;"Père 
    saint,Dieu juste des bons esprits ,donne nous à connaître ce que tu connais et à aimer ce que tu 
    aimes ..."
    Cette nécessité du dialogue dans la foi entre le bon chrétien et son adjoint me confortait dans 
    l'idée qu'un Montségur des Alpes devait répondre à celui des Pyrénées.Je crois l'avoir trouvé à 
    Cornillon ,situé près de Bruis,berceau d'un hérétique majeur ,Pierre de Bruis ,pays des veilleurs 
    où sur les murs de la facade à l'Est se dresse une tête de pierre qui regarde l'horizon 
    .Cornillon,proche aussi de la grotte de Rémuzat et de Sainte Marie de Rosans où se passèrent 
    tant de choses peu catholiques ni apostoliques .
    La toponymie nous aide aussi;Cornillon et Cornillac sont deux villages voisins que l'on peut 
    comparer à deux cornes de taureaux ?Quelquefois les érudits locaux publient des réflexions 
    intéressantes sur les anciens cultes ,mais leur cercle de lecteurs est très restreint "A quatre pas 
    de là s'enfonce sous la roche l'abri des Cornillons .Il s'est révélé garder un dépôt sacrificiel ...Il 
    n'y a aucun inconvénient à admettre qu'après l'immolation des victimes les cornes des jeunes 
    animaux soient venues trouver place dans cet abri souterrain .Nous savons que cet usage de 
    garder en dépôt les cornes d'animaux sacrifiés constituait ,notamment chez les Grecs ,l'un des 
    rites de leur religion polythéiste"
    Cette phrase s'applique tout autant aux sanctuaires des Alpes qu'à ceux des Pyrénées .C'est au 
    sens propre La Baume Cornillane,c'est à dire la grotte conservant les cornes sacrées.
    Il nous reste aussi un symbole venant des tisserands souvent acquis au Catharisme ?C'est la 
    navette ,pièce mobile par laquelle le tisserand fait portet et courir les fils de la trame entre les 
    fils de la chaîne .Il n'y a qu'un seul lieu ,mais dans la création s'activent deux principes; les fils 
    de la Lumière et les fils des Ténèbres .La navette était aussi auréolée d'un sens religieux car elle 
    était le petit vase en forme d'amande dans lequel on brûlait l'encens à l'église .Dans les vitraux 
    et en sculpture cette forme prend le nom de mandorle ;elle est réservée au Christ de Gloire ou à 
    la Vierge céleste .Vous avez compris que le Bouvier a aussi cette forme;il voisine avec la 
    Couronne boréale et la Constellation de la Vierge .Vers début novembre,lors de la fête de Samain 
    remontant à la tradition Celte ,Arcturus du Bouvier se manifeste dans toute sa splendeur avant 
    l'aube à l'horizon nord-est,assez haute toutefois pour être visible de Cornillon au dessus des 
    montagnes et du col de la Motte .Par contre,à l'équinoxe de printemps,si nous regardons à 
    l'aube vers l'Orient ,nous voyons à gauche du point où se le soleil se lévera ,la constellation du 
    Scorpion évoquant elle aussi uen vôute de trois étoiles et une étoile plus brillante représentant 
    le foyer où convergent les scintillations des trois autres .C'est la tri-unité d'Antarès la Rouge.

    Dans l'obscure clarté Sibille sent venir le coup de poing terrible des forces du noir :loin devant 
    elle vacille et palpite la flamme d'Esclarmonde qui paraît s'éteindre.L'angoisse étreint Sibille qui 
    ne croit plus rien et qui ne peut plus penser le mot magique qui la sauverait du néant .Le mufle 
    étouffant des ténèbres renifle et va l'engloutir,lorsqu'un rayon tranchant de diamant bleuté 
    jaillit d'Esclarmonde et jette son pont de lumière vers Sibille;sauvée!

    Elle voit de nouveau Isis ,la Vierge ;la très vieille tradition orientale prétend qu'à l'origine il n'y 
    avait que dix signes du zodiaque ,la balance et le scorpion n'éxistant pas encore ,car ils étaient 
    sous les voiles de la Vierge dont ils sont tous les deux les fils,et des fils rivaux ,le peseur 
    s'opposant au fonceur .La balance aide au passage et à la pesée des âmes ,alors que le scorpion 
    veut nuire ,car il porte le poids de toutes les actions brutales et de toutes les violences et 
    injustices qu'il a pu inspirer.Esclarmonde et Sibille dominent Antarès.Tout s'est bien passé.Elles 
    se dirigent vers La Couronne à côté du Bouvier .

    La tradition du Graal,comme symbole de l'Eglise invisible ,a été dévolue aux Cathares ,aux 
    Templiers ,à Dante et aux Gibelins,puis plus tard aux alchimistes (pierre philosophale ) et aux 
    Rose+Croix entremêlés ;les historiens et les philosophes n'ont pas démêlé cet écheveau .
    Bien sûr ,des textes furents écrits dans une optique de propagande ou de plaidoyer pro domo 
    commes "Croisade contre le Graal" d'un certain Otto Rahn,mort à trois ans et demi ,et donc 
    texte écrit en fait par son frère Rudolf Rahn qui terminera sa carrière de nazi comme 
    ambassadeur du Reich à Rome,puis sera après 1949 P.D.G. de Coca-Cola en R.F.A. 
    Or Montségur et les Cathares n'ont rien à voir avec ce Graal là ,et si on remonte aux sources les 
    plus fiables ,à savoir les registres de l'inquisition ,jamais les inquisiteurs pourchassant le "trésor 
    Cathare" ne parlent de Graal ou d'un autre objet précieux ,mais ils cherchent toujours à savoir 
    si les fugitifs persécutés lisaient des rituels,emportaient des livres comme le prouvent les 
    interrogatoires de Bernard Maury en 1326,soit plus de 80 ans après le bûcher de Montségur .

    Chance ou malchance,Sibille est une surdouée pour qui passé,présent,avenir forment un tout ,et 
    malheureusement elle en est parfois toute désorientée ,car le passé lui semble présent ,le 
    présent avenir et l'avenir passé .Exemple;cette histoire de Graal et d'Otto Rahn et toute la 
    fantasmagorie de l'ordre noir sont l'éxact contraire des Templiers du Bézu et de Donzon qui 
    ont aidé leur fuite à travers les gorges de Galamus pour rejoindre le pays des orangers et de la 
    mer bleu émeraude ?Qui la portait alors dans ses bras?Mengarde l'aieule ou Béatrice sa mère ?
    Ce premier exode fut vers la Catalogne,mais l'exode vers la Lombardie et la Dalmatie avait déjà 
    commencé et durerait encore longtemps ?Le premier exemple éclatant est celui des frères 
    Authié d'Ax Les Thermes qui partent en 1295 pour la Lombardie ,afin d'être investis Parfaits 
    Cathares .Revenus de ce coté des alpes vers 1301 ,ils tentent la reconquête sprirituelle du pays 
    d'Oc .Arrêtés ils réussiront à s'échapper du Mur,la prison pour hérétiques de Carcassonne 
    .C'était en 1305.Pierre Authié est brûlé à Toulouse en 1311. On ne sait pas ce que devient 
    Guillaume Authié ...
    Pendant le Carême de l'an deux mille un Pape a exprimé sa repentance et demandé pardon pour 
    tous les crimes commis par l'église au nom de la Foi .Il n'empêche que dans les livres d'histoire 
    et dans les atlas historiques consacrés aux Croisades ,celle contre les hérétiques Albigeois ,la 
    plus longue ,brille par son abscence ou par la discrétion des auteurs ?On ne dit jamais qu'à 
    Toulouse seulement et en un seul siècle ,plus de quatre mille personnes furent brulées vives 
    .Cela donne une idée de l'ampleur du génocide et du crime contre l'humanité .
    Aujourd'hui ,malgré tout,la prédication cathare se réalise ;au bout de sept cent ans refleurit le 
    laurier .
    Mais il ne refleurit que par la tradition des chants populaires qui ont traversé les siècles .Il a 
    toujours éxisté une poignée de fidèles du pur amour chrétien qui chantaient une histoire simple 
    comme le chant du Bouvier ,et celà aidait les auditeurs à garder la mémoire de ces héros,saintes 
    et saints dont l'inquisition avait frappé le nom d'interdit .L'Eglise de Rome voulaut en éradiquer 
    juqu'au moindre souvenir ? C'est alors que l'insconscient collectif recourut aux légendes ;après 
    celle du Bouvier ,celle de la belle Esclarmonde qui se transforme en une colombe qui s'envole de 
    Montségur et survole le bûcher avant de disparaître à l'Est .
    Une autre encore ,celle de la Dame blanche qui apparait en divers endroits pour aider au 
    passage dans lau delà;annonciatrice d'un décès et consolatrice des affligés ,elle n'est pourtant 
    pas la Vierge Marie .
    Les esprits forts disent que ces châteaux n'ont rien de Cathare et ont été construits par les rois 
    de France après la conquête pour garder la frontière des Pyrénées face à l'Espagne .Moi je veux 
    bein aussi que le roi de France ait construit Cornillon en plein royaume de Bourgogne comme 
    ambassade fortifiée dans les Baronnies!!
    Que la grotte celte de Vals ,entre Mirepoix et Pamiers ,abrîte un dépôt de cornes d'animaux 
    sacrifiés tout comme à Cornillon est à proximité de la grotte de Rémzat dotée d'un curieux 
    pélerinage devrait vous intriguer.Recourir à des considérations sur l'architecture militaire d'une 
    même époque et pour une même configuration de terrain ne nous explique pas assez les 
    ressemblances entre Cornillon et Montségur .

    Ici s'achève mon message .Moi,Sibille Clavel de Tamizat,avant de ma fondre dans la lumière ,je 
    dis comme la Chanson de la Croisade "Que Dieu rende à la terre ses fidèles amants" et aussi 
    "Que Dieu rende à la terre ses fidéles amants ." 
    L'aube dissous enfin les monstres .C'est ainsi que la rose escarbille qui suivait Esclarmonde 
    entra dans la lumière,

    A-E-I-O-U
    Entra dans la lumière!

    Dim.12-11-2000
    17h17

    SIBILLE L'Escarbille qui retourne au foyer


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :