• Des mythes fondateurs de la Catalogne ...partie 1 Otger Catalo et les Neufs Barons de la Fama

     La légende fait allusion à un prince allemand Otger Golant pour les tribus germaniques (Otger Cataló pour les Catalans),mais qui serait en fait Oger le Danois, qui aurait été le seul survivant d'une vive attaque des Maures vers 756. Il se réfugia dans les hauteurs (Pyrénées),dans la serre de Montgrony, ayant comme seule compagnie son chien et comme principal aliment le lait d'une brebis. Les armoiries d'Otger Cataló présentent un chien sur fond bleu avec un collet en or pour représenter la fidélité de l'animal. Après avoir longuement affilé ses armes, il convainquit les Catalans de combattre l'envahisseur musulman. Neuf chefs d'armes jurèrent devant la Vierge Noire de Montgrony de rendre la foi chrétienne à cette Terre. Après la victoire sur les Maures, la légende propose qu'aient émergés dans la gloire ces neuf chevaliers, appelés les neuf  Chevaliers de la (Mère) Terre (également connus sous le nom des Neuf Barrons de la Fame) :

    Les neuf barons de la légende sont:

    Guerau d'Alamany
    Bernat d'Anglesola
    Galceran (ou Guerau) de Cervelló
    Galceran de Cervera
    Bernat Roger d'Erill
    Hug de Mataplana ( Comte Arnau , ou Comte Arnau à la chanson populaire)
    Dapifer de Montcada
    Galceran de Pinós
    Gispert de Ribelles

     

      Avec Otger Cataló, le compte était alors de dix (10) chevaliers.

    Ces deux chiffres semblent avoir été repris à maintes reprises par des personnages historiques apparemment liés. Tout d'abord, il y eut la séparation de la Catalogne en neuf comtés et neuf communautés religieuses voient également le jour. Par la suite, ces chiffres reviennent dans divers écrits kabbalistiques et ésotériques dont les plus récents dateraient du xxe siècle. Des allusions aux Maures chassés, à la terre catalane (ou à sa géographie) côtoient ces deux chiffres dans plusieurs écrits. Parfois, les neuf chevaliers sont représentés en cercle autour du dixième chevalier ou sous d'autres formes en conformité avec les représentations kabbalistiques. De tels symboles sont présents dans bon nombre de récits, incluant ceux des Templiers et Mérovingiens ainsi que dans plusieurs écrits de Charlemagne (la proclamation des neuf comtés), Napoléon Bonaparte, Christophe Colomb, Cervantès et d'autres.

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

     

    Otger Cataló aurait eu une lignée dont les membres vivants porteraient les noms de famille : Catalan (en Allemagne et en Espagne), Cataló (en Espagne et au Portugal) et Cathala (en France).
    Blason de Catalogne
    Charles le Chauve, qui, en 870, vient de donner à Wifred, dit le Velu1 les comtés d'Urgell et de Cerdagne, lui demande de lui prêter main-forte contre les Normands.

    Dans la bataille, Guifré est atteint par une flèche. Le soir, l'empereur franc se rend dans la tente du comte catalan, allongé sur sa couche près de laquelle se trouve son bouclier, un champ d'or vierge de tout décor. Il trempe quatre doigts dans la blessure ouverte de Guifré et trace, d'un geste, les quatre barres rouges donnant ainsi à la Catalogne, ses armoiries d’or à quatre pals de gueules.

    De ces neufs barons,deux firent souchent dans le Comminges ,

    GALCERAN DE PINOS (ou de Thann),

    qui bâtit le château de la Roca Di St Jaimes,et fonda le village fortifié de Baga,en Catalogne ,à coté de Berga .Sa lignée donnera la famille DE PINS à Pins Justaret dans le Comminges.Parmi ses possessions,il y avait le château d'Opoul Périllos.

    Il s'établit en Languedoc (De Courcelles) Il souscrivit avec l'archevêque de Terragone en février 1185le traité conclut entre Alphonse II roi d'Aragon,et Raymond comte de Toulouse.

    Gausserand de Pins accompagna dans toutes ses expéditions militaires (avec Gaston de Montcade ,vicomte de Béarn,et plusieurs autres chevaliers Catalans et Aragonnais) Pierre II roi d'Aragon qui fût tué à la bataille de Mûret en secourant le comte de Toulouse contre Simon de Montfort .

    Le fils de Gausserand de Pins accompagnera en 1247,le roi Saint Louis en terre Sainte.

    Son frère Odon de Pins sera élu grand maître de l'ordre de St Jean de Jérusalem en 1297..Un autre de la lignée le sera aussi ,et l'on retrouve Célébrun de Pins,précepteur de la commanderie de Montsaunès ......

     

    DAPIFER DE MOCADA  

    qui donnera la branche des Montcade 

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

     

    La serre de Montgrony

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

     

    La vierge noire de Montgrony ,que l'on rapporte au culte de la mère nourricière d'origine céleste.

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    San Pere de Montgrony

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

     

     

    A SUIVRE......

    vierge noire de Montgrony

    Des mythes fondateurs de la Catalogne ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Eglise Templière de Montsaunes (2ème partie )Chappelle Saint Michel ....Opoul Périllos »

  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Juin à 22:41

    C'est un article extrêmement intéressant qui demande un approfondissement, tant il est vrai que l'Histoire ainsi rapportée, d'une manière si approfondie, demande à être mieux connue. La symbolique du nombre "9" et les rapports entre familles catalanes et germaniques sont à rapprocher, semble-t-il, du royaume wisigothique, probablement de l'arianisme et peut être de la saga christique en narbonnaise. Nous attendons la suite .... (GHT) 

      • Arpaix
        Lundi 25 Juin à 23:57
        La suite bientôt :-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :